Pour se passer des services d’une agence immobilière à l’occasion d’un projet de vente, il convient de suivre à la lettre les conseils de nos pros en suivants les étapes suivantes : formulation de l’offre d’achat du bien immobilier, la signature d’un compromis ou d’une promesse de vente et la signature de l’acte définitif devant le notaire. Néanmoins, il est nécessaire de se munir d’une bonne dose de temps et beaucoup d’énergie ! En vous adressant à une agence immobilière pour vendre votre bien Laforêt, vous bénéficiez d’un ensemble d’avantages qui vous dégagent l’esprit de toute préoccupation.

Formulation de l’offre d’achat du bien immobilier

Lorsqu’un acquéreur est intéressé par un bien, il doit formuler une offre d’achat où il mentionnera les données suivantes :

  • Durée de validité de l’offre: 8 à 12 jours.
  • Délai de rétractation.
  • Modalités de réponse du vendeur.
  • Conditions suspensives.
  • Prix proposé. Qui donnera lieu à une négociation s’il est différent de la mise en vente.

Si le vendeur ne répond pas à l’offre d’achat, l’acquéreur peut retirer sa proposition. Mais, si le vendeur respecte l’intégralité des formalités imposées par l’acquéreur et que ce dernier se retire de la vente, le vendeur a le droit de lui imposer la vente ou lui réclamer des dommages et intérêts.

Signature du compromis ou de la promesse de vente

Après l’accord  sur le prix et toutes les autres modalités de paiement, convient de signer un compromis ou une promesse de vente. Il s’agit de deux avant-contrats qui n’ont pas les mêmes caractéristiques.

Si la promesse de vente est une réservation du bien de la part de l’acquéreur mettant une option sur le bien durant un délai déterminé sans pour autant l’engager à l’acheter, le compromis de vente engage les deux parties qui s’engagent définitivement à conclure la vente au prix et selon les modalités fixés. Après la signature du compromis, les parties auront un délai de 3 mois pour préparer la vente, et doivent préparer les documents réclamés par le notaire et en suivant toute autre démarche nécessaire. Pour officialiser davantage leur accord, l’acquéreur est tenu de verser une somme s’élevant à 5 à 10 % du prix du bien qui sera déposée sur un compte séquestre.

Signature de l’acte de vente définitif

Avant la signature de l’acte définitif, le vendeur doit avant tout remettre certains documents au notaire, notamment les diagnostics techniques.  Après la signature de l’avant-contrat, les deux parties sont convoquées devant le notaire dans le but de signer l’acte de vente définitif. Avec le paiement des sommes dues et la remise des clés du logement, le processus de vente sera clôturé. Toutefois, lors de la signature, le notaire doit s’assurer de la validité des documents transmis et relire le contrat et les annexes afin de voir que chacune des deux parties est dûment informée. Une fois le contrat est signé, le vendeur doit déjà avoir quitté les lieux, sans laisser aucun de ses effets personnels dans le logement.